87
le meilleur des sorties pour enfants

Confinés mais pas déprimés / Anne-Céline Carcy, chargée de médiation au Musée des Beaux-Arts de Limoges

Confinés mais pas déprimés / Anne-Céline Carcy, chargée de médiation au Musée des Beaux-Arts de Limoges

"Confinés mais pas déprimés" c'est la pastille pleine d'amour et de bonne humeur de Kidiklik, pour dire merci et maintenir les liens entre les familles et les professionnels des activités loisirs et culture en Haute-Vienne.

Médiateurs de musée, gérants de salles de loisirs, troupes de théâtre pour jeune public, ludothécaires, libraires spécialisés jeunesse ou encore animateurs d'activités de plein air se dévoilent à travers quelques questions, et partagent avec vous des idées pour occuper les enfants à la maison en attendant de pouvoir se retrouver ! Découvrez leurs portraits "Confinés mais pas déprimés" ici, on en ajoutera au fil des jours !

-----------------------------------------

❤ Aujourd'hui c'est Anne-Céline Carcy,qui répond à nos questions ! Anne-Céline travaille au Musée des Beaux-Arts de Limoges, où elle crée les livrets, jeux et activités qui nous permettent de visiter le musée en famille en s'amusant.

♡ Ce que tu aimes le plus dans ton métier de chargée de la création des supports de visite au musée ?

Ce qui est plaisant dans ce métier, qui consiste dans mon cas à créer en coulisses des supports ou des activités pour rendre les collections du musée accessible au public, c’est de réussir à tisser du lien entre nous tous grâce à l’art. Il existe une multitude de regards sur le monde ; cela ouvre des horizons. C’est aussi un métier où il faut faire appel à sa créativité, accepter d’être surpris et apprendre des autres, que ce soit au sein de l’équipe ou avec le public. Ou encore, savoir faire place à l’émotion, au subjectif et à l’altérité, autant de choses indispensables qui à mon sens devraient être d’avantage envisagées comme des « produits de première nécessité ».

☼ Les coups de cœur des familles lorsqu'elles viennent au Musée des Beaux-Arts de Limoges ?

Les musées souffrent encore trop souvent d’une image has-been ou élitiste. Le problème avec les étiquettes, c’est que ça colle ! Pourtant lorsque les gens se penchent sur la programmation du BAL, ils peuvent y découvrir des activités à faire en famille (adaptées de jeux grand public comme les dominos, les jeux des 7 familles ou le twister®). Quant à celles et ceux qui osent franchir le seuil et y participer, ils repartent souvent en se disant vraiment surpris par la magie du lieu et le bon moment partagé. C’est vrai que depuis une dizaine d’année, l’équipe a travaillé à développer une médiation pour petits et grands et les guides-conférenciers s’attèlent à les animer au mieux pour le plaisir de tous. Oui, oui, on peut venir au musée avec son doudou, pour fêter son anniversaire entre copains, ou encore se balader en famille ou entre amis ! Et au passage, on peut avoir accès à quelque chose d’incomparable et d’imprévisible que seul le contact avec une œuvre d’art originale permet… Et ça fait du bien. Il faut essayer pour le croire.

☺ Un souvenir touchant ou une anecdote rigolote avec des enfants au musée ?

Le musée a travaillé avec la Direction de la Jeunesse de la Ville pour mettre en place une valise itinérante qui va dans les crèches municipales. Dans cette « Bal Trott’ », on trouve une série de supports décorés de visuels d’œuvres du musée pour que les enfants jouent et se familiarisent avec l’art. Un jour une éducatrice nous a raconté qu’elle avait confié quelques cartes illustrées à un enfant non francophone, qui ne parlait jamais et avec qui il était difficile d’échanger. À la vue d’une des cartes, il s’est alors mis à parler sans arrêt dans sa langue maternelle, comme si cette parcelle d’œuvre d’art l’avait touché et avait libéré sa parole. C’est dans ces moment-là que l’on se souvient pourquoi on fait ce métier…

✐ Une idée pour occuper les enfants à la maison en attendant de pouvoir revenir au musée ?

Avec ce confinement#2, on a tenté de réaliser des « ateliers flash » à faire à la maison, filmés depuis le musée avec les moyens du bord, mais ce n’est pas si facile (parce que vraiment Youtuber c’est un métier)… À découvrir les samedis sur la page Facebook du musée des Beaux-Arts de Limoges et d’avance merci pour votre indulgence.

✿ Quels sont tes petits coins de paradis pour se promener en Haute-Vienne ?

Ah, non, non, les coins de paradis, c’est comme les coins à champignons, ça ne se dit pas. En fait, le secret pour s’émerveiller de n’importe quelle promenade, c’est peut-être de lever le nez et de ne pas faire semblant de regarder ! Il y a des petits paradis et des beautés cachées partout.

⚄​ Quelle est la sortie qu’il te tarde le plus de faire en Haute-Vienne après le confinement ?

Il y a trop de choses qui manquent… les bibliothèques, les concerts, le cirque… En fait, ma fille dirait l’Aquarium !!! Mais en premier, définitivement je crois que je calerai sur mon agenda un resto en famille ou une terrasse entre copines. Et puis, ensuite j’irai flâner au milieu du public dans l’exposition « Suzanne Valadon et ses contemporaines » pour le plaisir d’y voir du monde. J’espère sincèrement que les visiteurs pourront la découvrir car cela représente de longs mois de travail et c’est une très chouette exposition sur le Girl power avant l’heure

A bientôt au musée !

A bientôt au musée !

Le musée des Beaux-Arts de Limoges offre une très belle balade aux familles, en plein coeur de la Cité. Vous pourrez voyager à travers 2000 ans d'histoire de Limoges, mais aussi découvrir une surprenante galerie égyptienne !

Des livrets-jeux, des puzzles, des magnets et des surprises sont à votre disposition pour visiter le musée avec les enfants. Et ne manquez pas les activités proposées par les guides, avec tout un programme de découvertes accessibles aux plus petits dès 2 ans ! Et vous pourrez même fêter un anniversaire d'enfant au musée !

Pendant le confinment, visitez l'expo temporaire "Valadon et ses contemporaines" depuis votre canapé !

Retour haut de page